To be happy or not to be.

Ce matin en revenant de mon cours d’espagnol, j’ai essayé de sourire aux gens pour qu’ils me sourient en retour, (un peu dur la tâche… J’ai eu un seul sourire en retour sur plus d’une dizaine de personnes que j’ai croisé…) et je me suis fait quelques réflexions sur le bonheur.

Il n’y a que nous qui pouvons décider d’être heureux. C’est une décision qu’il faut prendre chaque jour même si parfois elle est un peu plus difficile que d’autre. Personne d’autre ne peut prendre cette décision à notre place et personne d’autre doit nous l’obliger. Autrement, il risquerait d’y avoir l’effet inverse.

Il faut aussi faire attention à ne pas trop vouloir non plus dans le sens où si on s’oblige trop à être heureux ou même si on s’oblige à être trop heureux, l’effet inverse arrivera aussi. On ne peut pas être un peu heureux, beaucoup heureux, etc. On est heureux à un moment plus ou moins long donné et puis c’est tout. On peut être heureux même si tout n’est pas parfait, on peut être heureux même si d’autres choses qui ne sont pas arrivées auraient pu nous rendre heureux aussi.

Alors battons-nous pour essayer d’être heureux chaque jour et surtout, n’en faisons pas tout un plat si parfois ça ne marche pas et que l’on a plutôt envie d’être mélancolique. Le bonheur attendra 😉

Passez une bonne journée !
A

Le bonheur se cache parfois là où l'on ne l'attend pas. Le bonheur se cache parfois là où l’on ne l’attend pas.

Publicités

Une réflexion sur “To be happy or not to be.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s