Mon reblochon et moi (Party inside)

(Article du 29 janvier 2012 aux alentours de 3h du matin)

Pardonnez moi ma longue absence mais bon, il n’y avait pas grand chose à raconter sur ce blog. (J’avais juste deux idées d’articles que je n’ai plus sous la main et que je posterai donc une autre fois.)

 Colocation et Erasmus

Tout ça pour dire que je suis de retour « Home Sweet Home » dans le territoire hostile au fromage et au pain. Mon reblochon et moi sommes arrivés à bon port hier et pendant que lui s’est fait un chez-lui dans mon frigo, j’ai eu droit à une « Party in House 42 » ce soir. Au départ, personne mais finalement, on a retrouvé la chaleur de tout ce monde entassé dans la pièce commune et dans la cuisine, la musique qui est bonne (bonne, bonne, bonne ! [merci JJG] ou un peu moins bonne) et forte, les rencontres « What’s your name? » / « Where are you from? » (parfois dans cet ordre parfois dans l’ordre inverse) et les « Je suis fatiguée mais mine de rien, j’aime bien la discussion auquelle je suis en train de participer ».

J’ai rencontré des français, allemande, polonaise, suédoise, finlandais, londoniens et j’ai retrouvé les maison-mates et les espagnols habituels.

J’ai appris comment fonctionnait les élections présidentielles et parlementaires en Finlande. (No kidding!)

J’ai parlé français, anglais, allemand, italien et espagnol en une soirée.

J’ai reconnu un finlandais à la manière dont il prononçait son nom.

J’ai entendu (mais malheureusement pas retenu) comment on disait « Je mange du riz » en Cambodgien.

J’ai un peu développé ma géographie.

J’ai rencontré mes nouveaux voisins.

On a dansé (et rit). On a chanté (faux ou par onomatopé). On a rigolé (beaucoup).

J’ai bu du cidre suédois que je ne retrouverai pas en France. (Kopparberg aux fruits mélangés ♥)

Je me suis dit que mes colocs étaient les meilleurs.

Je me suis dit qu’une année d’Erasmus , c’est quand même vachement top.

Parce que même si je me dis qu’à la maison en France, c’est vachement bien et qu’au moins là-bas il y a du vrai fromage et du vrai pain, le pays du thé, des théières et de l’élastique qui se prononce caoutchouc, c’est quand même vraiment cool de pouvoir y être.

PS : Je me suis rendue compte que je connaissais la chanson brézilienne du moment presque par coeur. Plus que le portugais à apprendre et comprendre 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s