Je suis un caméléon.

Cette semaine, j’ai été en vacances.

Cette semaine, je me suis aperçue que même si je m’intégrais assez rapidement à mon environnement car très adaptable (trop peut-être), je pouvais aussi être acceptée dans un environnement sans devoir m’adapter.

Cette semaine, je me suis rendue compte que tout en restant fidèle à moi-même, il m’arrivait d’occulter certaines de mes facettes afin de correspondre à ce que les personnes voulaient voir de moi. Je suis une boule à facette, j’ai parfois l’impression d’en dire trop et je sais que je n’en dis pas toujours assez. On me reproche de ne pas assez parler, mais dans le même temps, quand je dis quelque chose qui me correspond et qui ne correspond pas à ce que la personne en face veut entendre ou veut voir, elle le dénigre ou ferme les yeux.

Cette semaine, je me suis aperçue que les gens prêtent trop attention au conformisme. Il faut toujours être conforme à ce que les gens pensent de nous, il faut être conforme aux normes que l’on nous impose, il faut qu’on puisse rentrer dans une belle case toute prête afin de ne pas déranger.

Ce week-end, on m’a dit qu’être hippie, c’était bien pour quand on était jeune mais qu’il fallait se ranger ensuite. Pourquoi ?

Pourquoi est-ce que j’ai cette impression depuis longtemps que finalement, il y a beaucoup d’endroits qui, même si je m’y sens plus ou moins à l’aise, ne me correspondent pas à 100% ?

Est-ce qu’un jour on m’écoutera quand je parle et que je partage quelque chose qui me semble important, sans que la personne en face balaye cette confidence d’un revers de la main ?

Pourquoi est-ce qu’en grandissant, il faudrait que je renie certaines de mes facettes pour me conformer au schéma traditionnel et ne surtout pas déranger l’environnement qui m’entoure ?

Et si, tout d’un coup, c’est moi qui balayait tout ce que les autres pensent d’un revers de la main ? Quelles seraient leurs réactions ? Me regarderont-ils d’un air dédaigneux en pensant que ça me passera avant que ça les reprenne ? Est-ce qu’il est possible d’évoluer dans ce monde en faisant fi des normes, du conformisme, de ce qu’on nous demande afin de pouvoir se respecter pleinement et ainsi apprendre à mieux respecter les autres, l’environnement qui nous entoure, cette terre sur laquelle nous marchons, respecter le temps qui s’écoule entre nos doigts sans que nous puissions y faire grand chose. Est-ce devenu un luxe d’être différent et de ne pas ressembler aux beaux robots qui nous entourent et qui ne veulent plus changer le monde ?

Tant de questions, tant de remises en cause. Toute une vie pour y répondre, rien qu’une vie pour y répondre.

En secret, moi, je resterai un faisan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s