Un retour ?

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit, pas écrit « publiquement » en tout cas. Bien longtemps que je n’ai pas partagé mes écrits, que je n’ai pas slamé et déclamé mon slam à voix haute. Bien longtemps que je n’ai pas réfléchi aux sens que je voulais que mes mots prennent, à leur agencement, à leur continuité dans mes phrases.

J’ai l’impression de ne pas savoir quoi dire, de ne pas savoir quelle route prendre. Des idées j’en ai, je pense en avoir. Des routes j’en vois, j’en entrevois. Quelles qu’elles soient, je ne sais pas où elles vont me mener. Quoi qu’on fasse, on ne sait jamais où ça va nous mener. Et pourtant, tout cet inconnu nous permet d’avancer.

Parfois, en écoutant les textes des autres, qu’ils soient chantés, déclamés ou quand je les lis dans ma tête, cela me redonne envie d’écrire, d’être poète moi aussi. Envie de pouvoir créer quelque chose de beau avec ces mots, mes mots.

Et puis, je ne prends pas le temps. Parce qu’écrire demande de la réflexion, demande du temps où on ne se dédie qu’à ça, pour faire un premier jet, un deuxième jet, pour parfaire, pour peaufiner, pour embellir, rajouter une virgule, enlever un point. Et ce temps, il faut savoir, pouvoir, vouloir le prendre.

Je ne sais pas où je veux aller ces quelques mots. Peut-être que j’écrirais à nouveau demain, peut-être que ce ne sera que dans deux ans, peut-être jamais. Nous verrons bien.

Prenez soin de vous.

A

 

Petite annonce – 1

Bonjour bonjour mes chers lecteurs,
j’espère que ce blog vous plaît et que vous aimez ce que j’écris. En parlant de cela, est-il possible que vous m’envoyez des citations que vous aimez et appréciez ? Je  commence légèrement à en manquer…

Merci d’avance !

Vous pourrez tout simplement l’envoyer à penser.lire.ecrire.traduire@gmail.com avec « citation » comme objet 😉

A

La première page

Le premier article d’un blog c’est comme la première page d’un cahier. Le cahier est tout neuf, rempli de pages blanches que l’on remplira au fur et à mesure. Au tout début, on ne sait pas forcément quoi écrire. Parfois, on a une idée très précise de l’objectif de ce cahier et on essaye de faire une jolie page de garde parce que la première page d’un cahier, c’est la première impression.

Pour ce blog, c’est un peu pareil. J’ai envie d’en prendre soin, qu’il soit bien présenté, qu’il soit agréable au regard. Évidemment, j’ai aussi envie qu’il soit intéressant à lire. J’ai envie qu’on puisse prendre plaisir à le lire. J’ai réfléchi (beaucoup) à ce que je pourrai mettre en première page, en premier article. Quelque chose d’intéressant.

L’idée de faire ma présentation n’était pas très pertinente à mes yeux. Il y a une rubrique qui présente la raison d’être de ce blog, que je pourrai faire évoluer à mon bon plaisir. Et à quoi sert une présentation de l’auteur si vous pouvez vous faire votre propre idée en lisant ce que j’écris ? Pas à grand chose.

Je ne sais pas encore de quoi seront constitués les articles suivants, je sais juste que ce blog m’accompagnera pendant une période plus ou moins longue, que je pourrai vous partager des états d’âme, des idées, des réflexions. Peut-être qu’un jour dans quelques années, je relirai tout et je me souviendrai alors des moments passés à écrire, à décrire.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite une bonne visite.

Bonne lecture.

A