J-6

J-6 avant mon départ…

La valise se remplit peu à peu. Il ne faut rien oublier, penser à tout, espérer que tout rentre…

Ce départ tant attendu se rapproche et tout d’un coup, l’envie de partir diminue un peu lorsque je pense à toutes ces personnes que je ne verrai pas avant l’été prochain. C’est totalement absurde puisque que que je parte ou que je reste, cela ne changera pas grand chose.

Peur de l’inconnu ? Peut-être.

Peur de la solitude ? Elle n’a pas lieu d’être puisque nous sommes deux à partir.

Ce n’est qu’un moment à passer,
dans 6 jours, j’aurai hâte d’arriver,
hâte de tout découvrir.

C’est parti pour une nouvelle année.

A

We will see…

Télégramme – 1

Nouvelles de ma future vie d’Erasmus :
le dossier est envoyé depuis la semaine dernière. STOP. A bien été réceptionné en début de semaine. STOP.
Maintenant, attente du prochain courriel pour savoir comment se déroulera la suite des opérations. STOP. 🙂

A

PS : Héhé, il faut savoir innover de temps en temps dans le style d’écriture des nouvelles 😉

Destination …?

Salford ou pas Salford ? Là est la question même si maintenant ça s’annonce enfin bien parti ! 🙂 Quoi qu’il en soit, la prof d’anglais oral nous a dit que ce serait super de pouvoir partir là-bas parce que c’est magnifique et qu’il y a plein plein de choses à faire.

We’ll see !

A

Avant de prendre la route…

Dans quelques mois, je partirai en Erasmus pour un an. Je ne sais toujours pas où mais cela se décidera bien un jour ! (et même avant la fin de ce semestre)

Je ne sais pas où je vais atterrir même si (et c’est normal) j’ai quelques préférences pour certaines destinations. Quoi qu’il en soit, j’espère que ce sera une expérience enrichissante et j’espère vraiment pouvoir découvrir plein de choses !

Il y a plein de choses qui pourrait me faire peur avant d’embarquer pour cette année, mais je me suis déjà posée toutes les questions existentielles possibles et imaginables à ce sujet là donc je n’y pense plus et j’ai juste hâte de partir même si il y aura encore des petits temps d’appréhension, je n’en doute pas. La séparation ne va pas forcément être toujours simple, s’immerger totalement dans une langue étrangère non plus. Mais il faut rester positif !

Vous l’avez compris, pour l’an prochain, tout ce que je sais, c’est que je ne serai pas en France.

A