Histoires de thé

Bonjour bonjour 🙂

Aujourd’hui je suis malade, j’ai envie de vous parler de thé.

Ceux qui me connaissent savent que j’aime beaucoup le thé même s’ils ne se doutent pas forcément à quel point.

Tout d’abord, j’ai vraiment commencé à m’intéresser au thé et à son univers à partir du mois de décembre 2010. C’est venu petit à petit, je traînais un peu au rayon thé quand je faisais les courses, j’ai commencé à lire des articles sur le thé sur des blogs ou sur d’autres sites internet. J’ai découvert le blog fabuleux de Mlle Thé. J’ai commencé à découvrir des marques de thés et des célèbres maisons de thé françaises comme Mariage Frères, Kusmi Tea, Damman Frères, etc. Petit à petit, j’ai commencé à m’intéresser au thé en vrac. Ma première boîte de thé en vrac que j’ai acheté était la boite de thé vert Genmaïcha à Nature & Découverte à Annecy. À partir de ce moment là, j’ai également découvert le Palais des thé et des magasins de thé près de chez moi.

En 2011-2012, j’ai vécu pendant environ 9 mois en Angleterre. Je pensais pouvoir trouver plein de magasins de thé comme j’avais pu le faire en France mais finalement, ce ne fut pas trop le cas. J’ai certes découvert Whittard of Chelsea, célèbre marque anglaise mais mis à part cette boutique dans le centre de Manchester près de Saint Anne Square, pas de grosse découverte. J’ai découvert avec joie que les supermarchés vendaient du thé Twinnings en vrac et j’ai également pu tester la marque bio et équitable Clippers dont j’aime beaucoup le packaging.

Depuis 2010, mon stock de thé a considérablement augmenté (EUPHÉMISME !!!) et je me retrouve avec un peu plus d’un carton entier plein de thé, classé par ordre chronologique de date de péremption. 😉 Je réfléchis sérieusement à me faire un fichier excel avec tous les thés que j’ai chez moi.

Je trouve le thé et son univers fascinant. Pour certains, le thé ce n’est guère que de l’eau chaude coloré mais pour les autres, ce sont plein de saveurs, de goûts, d’odeurs différentes. Chaque thé a son propre temps d’infusion (merci Envouthé de mettre une table d’infusion dans chaque box 😉 ) et après ce temps, chaque thé, chaq1ue infusion a sa propre couleur.

Le thé est littéralement une boisson pour tous nos sens. l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût, la vue.
L’ouïe parce que l’on attend et on entend l’eau bouillir.
L’odorat lorsque l’on ouvre la boîte et que l’on distingue une odeur plus ou moins forte et tellement différente d’un thé à l’autre.
Le toucher lorsque l’on remplit sa boule à thé , son filtre ou sa théière.
La vue parce que l’on voit le thé se diffuser lentement dans l’eau et sa couleur s’affirmer de plus en plus. De plus, les boîtes à thé sont souvent très jolies et très soignées.
Le goût parce qu’une fois en bouche, il a un goût propre avec des notes plus ou moins intenses.

Au départ, j’aimais beaucoup le thé vert et j’avais un peu plus de mal avec le thé noir que je trouvais trop fort. J’aimais beaucoup le thé rouge (qui n’est pas du thé mais du rooibos) à la vanille également. À un moment donné, je ne pouvais plus boire de thé vert et je me suis donc rabattue sur le thé noir. Finalement, cela m’a permis d’apprendre à l’aimer et maintenant j’aime autant toutes les sortes de thé qui existent.

S’il fallait choisir un seul thé, je serais bien embêtée. Je pencherais bien vers le Genmaïcha mais les variations d’Earl Grey me manqueraient beaucoup, de même que le thé noir à l’orange et à la canelle qui est également un de mes préférés… Choix très dur !

Mais comme je n’ai pas à choisir, j’en profite et je bois mes différents thés tout au long de la journée.

Voici maintenant quelques anecdotes autour de ma relation théinée. Le thé est pour moi quelque chose de reposant, d’apaisant et qui titille ma curiosité.
Je vais commencer par l’apaisement. J’ai réalisé à un moment donné cette année que lorsque j’en avais vraiment marre de quelque chose ou que quelque chose m’embêtait au plus haut point, j’allais dans un magasin de thé ou bien au rayon de thé d’un supermarché et après contemplation de toutes les boîtes et de tous les noms de thé différents, ça allait mieux. Chose positive : je ne suis pas obligée d’acheter du thé pour que ça aille mieux mais ça me fait rêver de voir tous ces thés qu’il me reste à découvrir.
Maintenant, je vais vous raconter l’anecdote qui n’est pas si vieille que ça. Pendant ce semestre, il y avait une petite période où j’étais un peu plus stressée que d’habitude et où je sentais que l’ensemble de mon corps était tendu. Une nuit, je commence à rêver que je suis autour d’une table et qu’il y a du thé dans ma tasse. Je la prends et je m’apprête à en boire. Je sens mes épaules se relâcher petit à petit et là, (c’est le drame) mon réveil sonne. Je vous avoue que la part du réveil n’est pas ma partie préférée mais c’est avec ce rêve que je me suis rendue compte à quel point le thé avait un effet reposant et relaxant sur moi.
Dernière anecdote de cet article : lorsque je découvre un nouveau thé, je suis curieuse à l’idée de découvrir comment il va sentir, à quoi il va ressembler et je suis toute excitée à l’idée de pouvoir le goûter !

Bonne dégustation !
Si jamais vous avez envie de découvrir un nouveau thé,
n’hésitez pas ! 😉

PS : je ne me lasse pas de la chanson Underwater de Mika. Je la trouve belle et elle me donne des frissons 🙂

The John Butler Trio

J’ai découvert John Butler et son trio quelques jours après le 7-7-2007. J’avais enregistré tout ce que je pouvais de Live Earth, un évènement crée par Al Gore (vous savez celui qui s’était présenté contre Georges W. Bush, qui a perdu et qui s’est reconverti dans la protection de l’environnement). Il y avait 7 concerts sur les 7 continents (bon, à ma connaissance, il n’y a que 6 continents mais je crois qu’ils avaient compté l’Europe et l’Asie en tant que deux entités bien différentes) et du coup, il y avait des concerts partout sur Terre toute la journée !

C’était vraiment bien et ça m’avait permis de découvrir quelques artistes, entre autre celui dont je vais vous parler maintenant.

John Butler est un guitariste et s’entoure pour ces albums et pour ces concerts de 2 autres personnes de manière à former un trio. Parfois, il joue aussi tout seul et ça peut donner un album live comme One Small Step où il a repris des chansons de Grand National et Sunrise Over Sea ainsi que la chanson Ocean. Il est très engagé dans la sauvegarde de l’environnement et lutte en ce moment pour la sauvegarde du Kimberley en Autralie. Sa musique ne plaît pas forcément à tout le monde mais moi, elle m’emmène ailleurs parce qu’elle sort du commun, qu’elle mèle des genres assez différents pour en faire un mélange plutôt réussi.

J’ai acheté April Uprising il y a  peu de temps. Je l’avais déjà écouté sur Deezer à sa sortie ainsi qu’au dessus de l’Atlantique. Là, je me le repasse en boucle en alternant avec Mylo Xyloto de Coldplay et même s’il y a de l’évolution par rapport à Sunrise Over Sea, j’aime toujours autant. Ses chansons sont entraînantes, transmettent parfois un message et peuvent calmer ou faire danser 😉

Voici trois vidéos des chansons de cet album (je viens d’avoir une idée de nouvelle catégorie 🙂 ) que j’ai particulièrement apprécié même si les autres mériteraient aussi d’apparaître dans cet article.

J’aime bien cette chanson parce qu’elle commence l’album d’une manière que j’aime bien et puis…
Imaginez vous écouter ceci à 13 000 mètres au dessus de l’Atlantique.
Magique !


Celle-ci me fait rigoler, surtout le clip parce qu’ils ne se prennent pas du tout au sérieux !
Et puis, le claquement de main pendant le refrain donne un rythme que j’aime bien 🙂


J’aime bien le refrain de celle-ci mais malheureusement, ils n’ont pas fait de clip vidéo.

Voilà, dites moi ce que vous en pensez et puis, j’espère vous avoir fait découvrir quelque chose !
Pour la nouvelle rubrique, rendez-vous bientôt 🙂

Des bisous musicaux.
Vous les préférez en clé da Fa ou en clé de Sol ?

A

Infos supplémentaires : vous pouvez cliquez ici pour les suivre sur Twitter ou bien pour voir leur site officiel.