Deux petits jours de bonne humeur

Un week-end, deux jours. C’est court surtout quand on revoit des personnes que l’on a pas vu depuis longtemps… Mais qu’est-ce que ça fait plaisir quand même quand on les revoit tous, quand on peut discuter un peu avec, s’échanger des nouvelles sur les mois qui se sont écoulés, des décisions et des projets pris pour ceux qui suivent…

Voir tous ces visages, tous ces sourires, faire toutes ces rencontres, vivre tous ces moments de joie et de bonne humeur.

Penser aussi à tous ceux qui n’ont pas pu venir mais qu’on espère voir bientôt malgré tout.

MSJistes, vous me manquez déjà. J’ai hâte de vous revoir !

A

PS : Vous avez vu ? C’est un T-shirt Bleuw, vous pensez que c’est en lien ? 😉

I ♥ Animation de Rue

Jeudi du BAFA, sortie « sur le terrain » au Valdocco de Lyon pour tout notre groupe d’approfondissement d’animation de rue.

On part tous, certains sachant un peu à quoi s’attendre, d’autres moins. L’animation de rue diffère de l’animation traditionnelle que l’on peut vivre en colonie ou en centre de vacances. En animation de rue, on ne sait jamais précisément combien de jeunes viendront. Si l’on ne connaît pas l’endroit où on anime, on ne sait pas où l’on pourra faire certaines animations, où s’abriter s’il devait pleuvoir, etc. Mais ce qui est génial, c’est que grâce à tout ça, l’animation peut devenir génial si on a des bons co-anims.

Lorsqu’on a une bonne ambiance dans le groupe, quasiment tout est possible. On se répartit les tâches avant, chacun sait ce qu’il doit faire mais chacun est capable de s’adapte à l’imprévu. On oublie des affiches ? C’est pas grave, ça nous donne une plus grande souplesse dans l’adaptation des stands. On plonge dans l’imaginaire et on y va.

On arrive, je fais connaissance avec certains jeunes qui sont déjà là, j’essaye de retenir leurs prénoms (ça peut toujours servir ;-), j’attaque les dessins de cow-boys (hum, le thème était le… Far-West !!), on installe un début de stand, on commence à jouer avec les animés. Je jette parfois un coup d’œil aux autres pour voir s’ils ont besoin d’aide. Tout se passe bien. Coup d’œil partout pour essayer de tout voir, essayer de tisser quelque chose avec les animés, avec ceux qui ne veulent pas (encore) l’être, discuter avec eux, jouer avec eux, voir leurs sourires. Trois petites têtes qui s’amusent seules et qui ne veulent pas jouer avec nous.

Que faire ? Moment plus calme, j’essaye d’inventer une chanson avec les moyens du bord : une mélodie et des paroles de base, le thème, de l’imagination.

Je vais vers elles et leurs demande si elles connaissent une chanson de cow-boy. Non ? C’est parfait, je chante, je leur apprends, on chante d’autres choses, la glace est brisée sous un soleil éclatant.

Fin de l’après-midi, fin de l’animation, plein de sourires, plein de « Vous partez déjà ? mais vous revenez ? ». Voyage du retour, on partage tous ce que nous avons vécu avec  les autres, chacun ayant vécu quelque chose de différent. La fatigue se fait sentir mais avec le sourire et tous les sourires de ces jeunes animés en tête.

I ♥ Animation de Rue !

A

Train station

Train aujourd’hui. J’aime prendre l e train parce que c’est détendant. On se pose et on se dit que quoi qu’il arrive on ne pourra rien faire pour que ça aille plus vite. J’aime les langues aussi. En soit, aucun rapport avec le train… À part si l’on est assis derrière des gens qui parlent anglais et à coté de deux personnes qui parlent italien et français. (D’ailleurs, les jeunes anglophones sont en train de débattre sur l’apprentissage de l’espagnol 😉 )

Pendant tout ce temps, je lis un livre en français traduit du turc et je pense à la chinoise que j’ai rencontré à l’aller.

Surprendre quelques notes fredonnées en passant.

Regarder le paysage…

Profiter du soleil, du ciel bleu, des champs verts, des quelques toits orangés. Se dire que les mélanges de couleurs sont beaux.

Je n’aime pas les départs…
Mais j’aime les voyages, les paysages
et revoir des personnes qui sont importantes pour moi.

A

Ajout : Vous savez le comble ? Dans ma deuxième correspondance, il y a deux jeunes étudiants Érasmus qui discutent en anglais dans le wagon, puis en espagnol et de nouveau en anglais. Et puis juste avant de sortir, un arménien étudiant (en musique) en Allemagne qui me demande quand il doit descendre. 🙂

C’est pas beau la vie et les langues ? Vive les voyages en train !! (à part si on tombe sur ça…)

How guys are you doing ?

Hello hello !

J’étais en Écosse cette semaine pour voir et un rayon-de-lumière. Vous ne pouvez pas vous  imaginer comme la ville d’Édimbourg est jolie. Il y a des vieux bâtiments partout, des pavés et personellement je trouve qu’elle est magnifique. Le château d’Édimbourg est très beau, les rues piétonnes sont pavées et certaines rues non piétonnes le sont aussi (ce qui donne un effet étrange quand on est en bus… 😉 ). Il y a plein d’églises (ou de temples protestants, je ne sais pas trop) partout. Il y en a tellement que certaines ont été transformées en boîte de nuit ou en bar. Imaginez-vous !!

Souvent j’ai eu un peu de mal à comprendre certaines phrases lorsqu’elles étaient prononcés avec un fort accent écossais (you’ll like cream on the top ?), mais les écossais restent compréhensibles et ils sont très gentils.

J’ai vraiment aimé cette semaine. Découvrir la ville avec les 3 français, boire du cidre suédois dans un pub, visiter admirer les parcs (c’est fou comme ils sont grands et nombreux, c’est vraiment beau), rigoler, faire les courses (ou les deux ensembles), avoir des délires en tout genre avec beautiful-sister, ♥ et le Frenchy.

J’ai envie d’y retourner… ça me manque déjà ! (et puis, vous me manquez aussi !)

A